DERNIERES ACTUALITES 

Le SEFB sollicite des parlementaires et sénateurs sur la CVO - 17 juillet 2019

Téléchargez le courrier !

Tribune Libre ONF David CAILLOUEL Président du SEFB - Juin 2019

Téléchargez la Tribune !

 

Le Syndicat des Exploitants de la Filière Bois (SEFB) a été créé le 10 mars 2016  par des adhérents du Collectif  Protection de la Filière Bois (ex-CPFBois) qui s’étaient regroupés en septembre 2015 pour faire face aux multiples  menaces qui  pesaient sur nos activités ; labellisation UE abusive avec notamment son article 4 prévoyant des sanctions illégales, contrats d’approvisionnement opaques sans quotas,  détournement des mesures phytosanitaires à des fins politiques…)

Le SEFB  rassemble, dans un esprit constructif et fédérateur, les acteurs opérationnels de l’amont de la Filière Bois (exploitants forestiers, petits transformateurs, exportateurs, entreprises de services liées à l’export…)

Afin de faire ressortir dans son nom la réalité de ses adhérents, qui sont dans leur grande majorité des exploitants-négociants, et gagner ainsi en lisibilité, le SFB est devenu depuisle 1ER mai 2019 , le Syndicat des Exploitants de la Filière Bois (SEFB)

Communiqué : 

4 objectifs prioritaires :

  • Défendre nos métiers, aujourd’hui, menacés par le dispositif technocratique mis en place depuis 3 ans  -  à la demande de la FNB -  par l’ONF et la DGAL afin de  favoriser les gros transformateurs au détriment des exploitants forestiers, des petites scieries et des exportateurs,

  • Garantir l’égalité pour tous, et la transparence,dans l’accès à la ressource,

  • Permettre le développement durable de nos forêts en facilitant notamment l’export des qualités et essences secondaires (Hêtre, frêne, peupliers, gros résineux…) qui n’intéressent pas le marché français mais dont la vente rest essentielle  pour l’entretien et le renouvellement du patrimoine forestier.

  • Faciliter au quotidien le métier d’exploitant-forestier et agir pour une simplification des démarches administratives liées à l’exploitation qui prennent un temps précieux (Assurance remise en état, déclaration de chantier, bourse d’échanges….)

Un nouveau syndicat professionnel pour quoi faire ?

Un syndicat de combat pour faire entendre la voix des "délaissés" de la Filière Bois

Syndicat professionnel combatif, le SEFB entend être à l’écoute  et défendre les intérêts  des acteurs opérationnels de l’amont de la  Filière bois dont l’existence est, aujourd’hui, mise en danger par une minorité qui entend - sous couvert d’une dénomination fédératrice  abusive -  nous priver  de notre droit de parole.

Au SEFB, nous nous engageons à : 

  • Permettre à chacun de nos métiers de  faire entendre leur voix auprès du gouvernement, de l’administration (DGAL) et dans les organismes professionnels que nous finançons (France Bois Forêts avec la CVO, le CSF bois…)

  • Défendre l’approche complémentaire  de toute une Filière, et non les seuls intérêts d’une minorité de gros transformateurs,

  • Définir dans un esprit constructif  reposant sur la concertation  et le dialogue avec les  autres  syndicats professionnels des relations de travail harmonieuses qui prennent  en compte dans un « rapport gagnant –gagnant » les besoins de chaque métier

  • Préserver l’équilibre économique et écologique de nos forêts et contribuer à  leur renouvellement.

Nos combats 

 

Face aux mesures gouvernementales récentes, soutenues par la FNB, qui visent à condamner des centaines d’entreprises de la filière bois en les tenant responsable des difficultés économiques que connait notre filière, le SEFB entend : 

  • Dénoncer les effets pervers des nouveaux dispositifs actuels et leur extension aux fotêts privées, 

  • Alerter sur les conséquences économiques et sociales  dramatiques qu’entraineraient leur application,

  • Proposer des solutions alternatives réalisables, qui soient équitables et satisfaisantes pour tous,

  • Promouvoir une relation "gagnant-gagnant" entre les différents acteurs de la filière.

Le Syndicat des Exploitants de la Filière Bois est intervenu pour:

  •  Obtenir par le Conseil d’Etat l’annulation de la labellisation UE pour pouvoir ensuite renégocier avec les pouvoirs publics son aménagement en proposant à l’avenir une labellisation par lot. Ce dispositif – dont seul l’article 4 pose problème – est destiné à favoriser la transformation en Europe des lots de chênes  commercialisés par l’ONF. Cet article – s’il était maintenu voire étendu aux  propriétaires privés  – engagerait  l’acheteur d’un lot labellisé à ne pas exporter le moindre produit de sa production, et ce quelle que soit la source d’approvisionnement  (Privés, ONF),

  • Revoir les contrats d’approvisionnement injustement répartis et qui fonctionnent actuellement sans aucun quota, ni transparence de prix, 

  • Faire modifier le barème de la redevance phytosanitaire qui date de 25 ans et ne prend pas en compte les nouveaux traitements thermiques – sans aucun produit chimique -  qui simplifient les contrôles en zone portuaires,

  • Obtenir l’utilisation – pour les essences secondaires de faible valeur -  du Forester par brumisation en zones protégées,

  • Exiger de l’ONF le retour aux ventes publiques (en voie de disparition)  sur pied et en bloc des bois d’œuvre qu’elle commercialise (versus les ventes en bord de route qui entrainent l’abandon en forêt de nombreuses surbilles), via la mise en place d’un quota de 75% du volume global commercialisé, dont 100% pour les contrats d’approvisionnement,

  • Disposer d’un siège au conseil d’administration de France Bois Forêt et au CSF bois afin que les exploitants forestiers qui n’y sont plus représentés puissent être entendus, et recevoir une aide de France Bois Forêt afin de contribuer au financement d'une bourse d'échanges

  • Réclamer à l'ONF une totale transparence de prix dans les contrats d'approvisionnement et les nouveaux contrats simplifiés de gré à gré

 L’objectif du Syndicat des Exploitants de la Filière Bois 

L’objectif du SEFB n’est pas de rejeter en bloc des mesures qui doivent permettre une exploitation équilibrée de nos forêts mais d’élaborer dans un dialogue interprofessionnel concerté des solutions qui prennent en compte les intérêts de chacun, à travers notamment la mise en place de contrats de préférence garantissant à prix égal la priorité aux transformateurs français et la création sur internet d’une  bourse d’échanges et d’information.

Dépliant SEFB 2019 à télécharger

Qu’est ce que le Syndicat des Exploitants de la Filière Bois (ex-SFB) ?

Syndicat des Exploitants de la Filière Bois (SEFB)